Vidéo – Rouen : dans la peau d’une personne obèse pour se confronter au regard des autres

 

Marcher dans la rue, “une épreuve horrible” se rend compte Jessica © Radio France – Stéphane Garcia

La combinaison pèse 18 kg et donne la corpulence d’une personne de 150 kg © Radio France – Stéphane Garcia

 

Circuit training NEMO avec Sébastien Fidani (07/04/2018)

Circuit training NEMO avec Sébastien Fidani (07/04/2018)

Nous avons passé un excellent moment, ce samedi matin, en pratiquant une belle , séance d’activités physiques dans la bonne humeur, de très bons efforts, une légère transpiration et beaucoup de convivialité.

Avec les participants suivants :

Aurore, Michèle, Valérie, Philippe, Agnès, Marie-Claire, Line, Laurence, Christelle, Fabienne, Maryline, Alain, Sébastien et Lucas.

Vous pouvez en juger par vous-même en visionnant la vidéo ci-dessous :

 

Vous pouvez nous rejoindre facilement, l’ambiance y est vraiment très sympa…

Fabienne et l’équipe NEMO.

 

 

Chirurgie de l’obésité : à Plérin, un tiers des interventions en ambulatoire

Chirurgie de l’obésité : à Plérin, un tiers des interventions en ambulatoire

Par Catherine Lemesle – Ouest France – 26/03/2018

ouest-france.fr/bretagne/saint-brieuc-22000/video-chirurgie-de-l-obesite-plerin-un-tiers-des-interventions-en-ambulatoire-5640619

Après avoir subi une sleeve gastrique, le patient perd 10 kg en un mois. Son estomac passe de la contenance d’un litre et demi à celle d’un pot de yaourt. | Catherine Lemesle

À l’hôpital privé des Côtes-d’Armor, à Plérin, le nombre d’intervention en chirurgie bariatrique ne cesse de progresser. Ils ont été 275 patients à en profiter l’an passé. La technique de la sleeve gastrique est la plus utilisée. Elle consiste à retirer les deux tiers de l’estomac, essentiellement la partie qui sécrète la grélhine, l’hormone de l’appétit.

À l’hôpital privé de Plérin (Côtes-d’Armor), l’opération de l’estomac pour les personnes atteintes d’obésité se fait par cœlioscopie (sans ouvrir l’abdomen). « Moi, je ne fais qu’une seule incision de 3,5 cm à la place de six ou huit trous. C’est par cet orifice que la caméra et les instruments chirurgicaux sont introduits » explique le Dr David Lechaux, chirurgien digestif.

Lien vidéo : dailymotion.com/video/x6gqvgm

Le spécialiste de l’obésité à Saint-Brieuc a rejoint l’hôpital privé de Plérin, il y a un an. Il opère entre six ou sept patients par semaine. Il prône une prise en charge en ambulatoire aux patients qui le souhaitent. « Cela nous oblige à être excellents pour éviter toutes complications. » Aujourd’hui son taux d’intervention en ambulatoire dépasse les 30 %.

L’opération a duré une heure. | Catherine Lemesle

Dès le lendemain de l’intervention, un contact médical permet de s’assurer du bien-être du patient qui est revu trois jours plus tard pour s’assurer d’une bonne évolution.

« Botero » et « ebaros »

Ce qui fait la particularité de l’hôpital de Plérin, c’est la préparation et le suivi des patients.

En 2016, le HPCA de Plérin a lancé le programme Botero. Il propose aux patients de réaliser un bilan préopératoire sur trois jours. Cette session comporte une séance d’activité physique, un atelier d’hypnose, un cours de diététique, une rencontre avec une association d’anciens patients opérés…

Le Dr Corentin Dufay, chirurgien digestif et bariatrique au HPCA depuis septembre 2014. | Catherine Lemesle

L’obésité est une maladie complexe qui touche tous les organes, indique le Dr Corentin Dufay, chirurgien digestif et bariatrique au HPCA depuis septembre 2014. On répète aux patients que l’opération est juste un outil“.

Si la préparation en amont est au point, le suivi des patients reste un défi à relever. 50 % des patients ne donnent plus signe de vie après 2 ans. Pour inverser la tendance, les chirurgiens innovent.

La plateforme « ebaro » s (baros signifie poids en grec) accessible sur le web permet aux patients de se responsabiliser et d’évaluer eux-mêmes leur perte de poids, leur satisfaction et l’amélioration de leur qualité de vie. « L’obésité est une maladie chronique, elle doit être surveillée à vie », répète le Dr Lechaux.

 

La sophrologie pour stopper les compulsions alimentaires

La sophrologie pour stopper les compulsions alimentaires

Sophro-Actu – 13/03/2018

”https://www.sophrologie-actualite.fr/sophrologie-stopper-compulsions-alimentaires/

La sophrologie serait-elle l’alliée de votre minceur ? C’est en tout cas ce que propose Catherine Aliotta dans l’une de ses dernières vidéos. La sophrologue y propose toute une séance pour apprendre à gérer ses compulsions alimentaires.

Les compulsions alimentaires peuvent se transformer en véritable calvaire au quotidien. En plus d’entraîner une prise de poids, ces dernières peuvent impacter le moral de la personne qui y est sujette. Culpabilité, honte, dégoût peuvent suivre ces élans compulsifs et entraîner une mauvaise image de soi.

La sophrologue s’est ici intéressée aux compulsions alimentaires post-grossesse. Elle accompagne dans cette vidéo, une jeune maman qui souhaite retrouver la ligne après l’arrivée de bébé.

Les femmes sont particulièrement sujettes aux compulsions alimentaires. L’arrivée d’un enfant, les changements de rythme et les modifications hormonales peuvent véritablement perturber leur alimentation et les empêcher de perdre leur poids de grossesse.

Dans cette vidéo, la jeune maman explique que ces envies alimentaires surviennent en général le soir : « C’est souvent après le repas quand je suis tranquille devant la télé où là,  j’ai une petite voix qui me dit « du sucré » ou « du fromage », des envies comme ça soudaines de grignoter.« 

Pour l’aider la sophrologue propose une séance composée de quatre exercices :

  • Le soufflet thoracique pour évacuer la pulsion
  • Le karaté pour exploser la pulsion
  • Un exercice de suggestion mentale pour maîtriser la pulsion
  • Une visualisation pour inscrire la maîtrise en soi

Sophro Actu vous propose de découvrir la séance complète ci-dessous :

https://youtu.be/a4XosGizhT0

 

 

Circuit training NEMO avec Sébastien Fidani (17/02/2018)

Circuit training NEMO avec Sébastien Fidani (17/02/2018)

Bonjour à tout le monde,

Voici la vidéo de notre séance d’hier après midi. Toujours dans la salle de la Polyclinique du Grand Sud

Très bonne séance, les ateliers étaient intéressants, les participants ont bien transpiré.

Toujours dans une super ambiance, la joie et la bonne humeur étaient bien là.

Séance qui a duré plus d’une heure, merci à Sébastien Fidani pour son dévouement , son implication à nous aider, nous suivre, nous conseiller, merci d’être là.

Rendez vous samedi prochain pour une nouvelle aventure dans les ateliers d’activité physique.

Bon dimanche.