Nîmes : les Petits débrouillards proposent aux lycéens des expériences scientifiques

Nîmes : les Petits débrouillards proposent aux lycéens des expériences scientifiques

Charlotte la roulotte sera garée dans la cour du lycée Jules-Raimu – Archives
Par Alissandre Allemand – Midi Libre – Publié le
Charlotte la Roulotte, le car des Petits débrouillards, transformé en laboratoire, va à la rencontre des lycéens gardois pour leur proposer des expériences sur l’alimentation. Il sera garé dans la cour du lycée Jules-Raimu de Nîmes ce mercredi 5 décembre. 

Faire réfléchir et donner l’envie de se faire sa propre opinion. Voilà en substance l’envie affichée par l’association des Petits débrouillards qui organise son Science tour des lycées dans quatre établissements gardois avec pour thème l’alimentation à la loupe. À bord de Charlotte la roulotte, la joyeuse équipe se garera ce mardi 5 décembre au matin dans la cour du lycée Jules-Raimu de Nîmes avant de prendre la route de Georges-Guynemer à Uzès ce jeudi 6 décembre.

Développer un esprit critique

Au menu pour les jeunes, le décorticage de l’alimentation à travers des défis et des expériences mais aussi des débats visant à les faire réfléchir sur l’alimentation et ses nombreux enjeux. Que ce soit sur le plan diététique, économique ou environnemental. Par exemple, les lycéens auront à composer leur menu préféré parmi plusieurs aliments et plats, puis grâce à une carte ils pourront évaluer la taxe carbone de ce dernier et prendre conscience de l’impact de leur choix.

Expérimenter pour comprendre

Nous ne sommes pas là pour leur dire ce qu’il est bien ou pas de faire. Notre souhait est de les amener à réfléchir et à se faire leurs propres idées. Ce qui nous intéresse à travers nos Sciences tour, c’est de donner l’opportunité aux jeunes de se poser des questions sur tout un tas de sujets différents et de les inciter à développer leur esprit critique“, assure Clara Ménard, de l’antenne gardoise de l’association. L’opportunité aussi de constater comment se projettent les élèves gardois par rapport aux profonds bouleversements que connaissent nos modes alimentaires depuis 50 ans.